En Europe d’après l’ADEME, 26%% des émissions de dioxyde de carbone sont issues du transport ce qui représente une augmentation de 20% depuis 1990.

L’automobile est longtemps restée le moyen de transport privilégié pour les déplacements, qu’ils soient courts ou longs, urbains, sur route ou encore autoroute.

Aujourd’hui, de nombreuses alternatives existent pour lutter contre les dépenses d’énergie et répondre aux besoins de mobilité durable : covoiturage, auto partage, vélos en libre-service, électrique, transports en commun…

Le principe n’est pas d’utiliser uniquement ses pieds pour se déplacer mais plutôt de trouver pour chaque déplacement le moyen de transport le moins impactant pour l’environnement.

Combinés avec l’essor des plateformes digitales permettant la mise en relation des utilisateurs, de nombreux acteurs du transport doux émergent.

Tour de table des Eco-transports de notre région !

Le vélo, dans l’air du temps

Selon une étude Britannique, faire du vélo quotidiennement réduirait grandement les risques de cancers et de maladies cardio-vasculaire.

Se rendre au travail en vélo allonge donc votre espérance de vie.

Les services de Vélos en libre-service (VLS) :

Vélo’v à Lyon et Véli’vert à Saint Etienne, deux pionniers en France, ont contribué à démocratiser son utilité, avec par exemple pour Lyon un réseau qui compte désormais 339 stations et plus de 60 000 abonnés.

L’apparition des vélos à assistance électrique (VAE) révolutionne aussi ce mode de transport :

Plusieurs facteurs y contribuent, notamment les nets progrès réalisés sur les batteries, offrant désormais des autonomies importantes de plus de 100 km, la diversification de la gamme qui s’est étendue aux vélos de route, aux VTC, aux VTT, ou bien encore à un design avantageux qui parvient à concurrencer les vélos classiques.

Enfin le vélo-partage, encore peu connu en France, est en train de conquérir l’Asie.

Le concept ? Louer un vélo via une application mobile, puis le laisser n’importe où, le tout pour moins de 20 centimes de l’heure.

Ce nouveau type de vélo partage explose en Chine et ses ambitieux promoteurs espèrent désormais exporter ce modèle à l’international.

En région Auvergne Rhône-Alpes, de multiples acteurs font la promotion, l’entretien et le commerce de ce mode de transport doux et écologique.
Voici notre sélection :

Ateliers de vélo Heureux Cyclage

L’Heureux Cyclage est le réseau des Ateliers vélos participatifs et solidaires.

Il a pour objet de promouvoir et valoriser l’activité des « Ateliers vélo ».

Les Ateliers vélo se définissent par leurs activités de promotion active du vélo basés sur le réemploi de vélos inutilisés et l’apprentissage de la mécanique.

Pignon Sur Rue, Maison du vélo est des modes actifs de Lyon :

Pignon sur Rue accompagne et développe les usages du vélo et de la marche à pied comme instruments d’un changement de société.

La société propose ainsi différents services aux cyclistes de l’agglomération lyonnaise comme un espace d’information et de documentation, une vélo-école (de 8 à 88 ans), des animations et des événements, des plans de déplacements domicile-école ou encore un portail web d’informations sur l’actualité du vélo.

Le Recycleur, atelier vélo depuis 1994 :

L’incontournable l’association Le Recycleur est une institution du vélo à Lyon.

Elle a pour but de faciliter la vie des cyclistes urbains, en proposant un lieu convivial où entretenir son vélo, pour le plaisir de rouler en sécurité sur un vélo bien réglé.

L’Eco Conduite : vers une mobilité durable

L’éco conduite est un comportement de conduite plus responsable permettant de :

  • Réduire ses dépenses : moindre consommation de carburant (environ 15%*) et coûts d’entretien du véhicule réduits ;
  • Limiter les émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique ;
  • Réduire le risque d’accident de 10 à 15 % en moyenne

Quelques exemples :

 Entretenir son véhicule régulièrement 

Un véhicule bien réglé, c’est une économie de 10% du volume de carburant utilisé .

Évitez la surconsommation.

Réduisez l’utilisation de la climatisation, elle augmente de 5 à 10% votre consommation d’énergie. Ne dépassez pas un écart de 7°C avec l’extérieur.

Ne surchargez pas votre auto. Les équipements lourds supplémentaires augmentent votre consommation d’énergie. Par exemple, un coffre de toit entraîne une surconsommation de 17%.

Conduire en douceur 

Laissez le moteur monter doucement en température, un moteur froid augmente de plus de 50% la consommation de carburant sur le premier kilomètre.

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur les fiches pédagogiques du jeu Wasteblasterz, l’application anti-gaspillage, qui sortira le 24 mai dans les stores.

Les plateformes d’eco-conduites

Au-delà des outsiders du marchés tel que BlablaCar pour le covoiturage, de nouveaux acteurs émergent et leurs offres sont toujours plus innovantes :

A Grenoble par exemple, ou Cité Lib by Ha :mo, une entreprise spécialisée dans l’auto-partage propose une flotte de véhicules électriques compacts permettant d’assurer des trajets de courte distance en ville.

Cette expérimentation unique en France est le fruit d’un partenariat entre la ville de Grenoble, la communauté d’agglomération Grenoble-Alpes Métropole, Cité Lib, Toyota, EDF et sa filiale SODETREL

Côté auto-partage, on retrouve aussi la société citiz présente dans 90 villes de France, et sa filiale citiz Alpes Loire.

Elle entendent démontrer que l’on peut se passer de sa voiture, même dans des agglomérations de taille moyenne. Partage de véhicules en libre-service pour une heure ou plusieurs jours, la société est présente dans 90 villes du pays.

Quelques 20 000 utilisateurs ont recours à une flotte de 1 000 véhicules répartis en 500 stations et 50 gares SNCF.

En termes de transport à la demande, le service Moovicité au sein de Clermont Ferrand a pour objectif de faciliter la mobilité dans l’agglomération clermontoise en proposant des alternatives à la voiture et en développant l’intermodalité. En plus des vélos électriques à la location, cette structure propose également un service de transport à la demande avec 8 lignes disponibles.

Enfin, la région Rhône Alpes Auvergne à créer le Challenge Mobilité en partenariat avec l’ADEME, il s’adresse à toutes les structures.
Le principe est de comptabiliser le nombre de salarié venu au travail autrement que seul en voiture.

Un classement est ensuite réalisé et les établissements les plus exemplaires seront récompensés. Le prochain challenge aura lieu le 8 juin 2017 prochain.

Navya, le premier service de transport électrique autonome

En avance sur son temps, les Lyonnais ont récemment découvert Navya, le premier service de transport électrique autonome aux abords de Confluence et ses véhicules Navly : autonome, sans conducteur et utilisant uniquement l’énergie électrique avec des batteries ayant une autonomie allant de 5h à 13 h.

Expérimenté pendant un an, c’est «une première mondiale» selon les responsables de l’opération. C’est aussi une formidable mise en avant de la Ville de Lyon sur le marché de l’eco-transport dans le monde.

 

Rendez vous le 24 Mai 2017, au Festival Nuits Sonores à Lyon, pour le lancement du jeu !